Le Matinal

Le Matinal – 17.05.2010

Jean-Marie Le Clézio remet des livres aux enfants défavorisés

L’écrivain a rencontré des enfants au centre social de Bambous.

Jean-Marie Gustave Le Clézio, prix Nobel de littérature, a remis des livres aux enfants défavorisés au centre social de Bambous, dimanche. Il a participé à la première activité de la Fondation pour l’interculturel et la paix (FIP).

La centaine d’enfants réunie a eu une interaction avec Le Clézio et a participé aux jeux de sirandanes. L’écrivain, fondateur du FIP, s’est réjoui de cette initiative.Des livres de fiction tels que contes, nouvelles, BD et romans dans toutes les langues et venant de toutes les cultures ont été distribués à des enfants de la région. Cette activité a été organisée à l’initiative du Bureau du coordinateur résident des Nations unies à Maurice, de Sarojini Bissessur Asgarally et des représentants du monde du livre à Maurice.

La FIP privilégie l’échange entre les cultures. “Il s’agit là d’un rêve fragile que nous devons tous travailler et nourrir dans l’océan Indien”, a déclaré Jean-Marie Le Clézio lors du lancement du site de la fondation. Il est, par ailleurs, préoccupé par les frontières intérieures dressées contre la pauvreté qu’on doit briser.

La Fondation pour l’Interculturel et la Paix croit fermement qu’il y a un soutien à apporter aux enfants pour qu’ils vivent en harmonie.

La littérature est une des formes qui tendent le mieux vers l’interculturalité car elle permet à l’individu de se libérer du “carcan culturel”.